• 20h30mardi 12 Novembre 2013

Cantates de chambre et sonates

Scène nationale d'Orléans

Ensemble La Rêveuse

  • Direction artistique Benjamin Perrot , Florence Bolton
  • Soprano Hasnaa Bennani
  • Traverso Serge Saitta
  • Violon Stéphan Dudermel
  • Viole de gambe Florence Bolton
  • Clavecin et orguePierre Gallon
  • Théorbe Benjamin Perrot
  • Georg Philipp TelemannCantata n°53 Erwag, O Mensch (Harmonischer Gottesdienst) 6e Quatuor Parisien pour traverso, violon, viole et basse continue (Paris 1738)
  • Johann Sebastian BachAria, Wenn die Frühlinglüfte streichen Cantate BWV 202 (Hochzeitskantate) Aria, Sich üben im lieben, Cantate BWV 202 (Hochzeitskantate) Trio Sonate pour traverso, violon et basse continue BWV 1038 Cantate BWV 204, (Von der Vergnügsamkeit)

Mardi 12 novembre 20h30 - Salle Vitez
Renseignements et location 02.38.62.75.30

Johann Sebastian Bach est moins connu pour ses cantates profanes que ses œuvres sacrées ; celles-ci forment pourtant une part intéressante de sa production. Les cantates profanes, écrites pour des occasions aussi diverses que des fêtes familiales, anniversaires, réunions de café, célébrations officielles de la Thomasschule ou de l’université de Leipzig, n’ont pas de forme musicale propre mais s’accommodent de l’inspiration du moment de leur créateur.

Les très belles cantates BWV 202 et 204 sont écrites pour soprano solo et dans un style italianisant, dans lequel les airs succèdent aux récitatifs. Elles seront jouées ici en petit effectif instrumental, deux instruments de dessus et basse continue. Les cantates de Georg Philipp Telemann tirées du Harmonischer Gottes-Dienst et conçues pour l’effectif très réduit de deux instruments de dessus, une voix et basse continue, sont écrites dans un esprit de musique de chambre. Telemann y fait dialoguer voix et instruments aussi habilement que dans sa musique instrumentale.

> Rencontres avec les artistes à l'issue du spectacle
Mardi 12 Cantates de chambre et sonates

> Textes et traductions du programme du concert