• 16h00Dimanche 23 octobre 2016

RAMI - dimanche 23

Scène nationale d'Orléans

avec Le Nuage En Pantalon

- TRIO
Saxophone, machines SIMON COURATIER
guitare SAMUEL ARCHAMBAULT
voix MATHILDE RABIER ET SES ENFANTS
Hall 16h - Gratuit

Rencontre provoquée par l’association autour du poème Le Nuage En Pantalon de V. Maïakovski.
La diversité musicale pousse Simon Couratier à jouer dans de multiples projets, tels que le Paint Atonik (Soundpainting), le Quatuor Machaut, NaughtyBrigitte.com, à la Musique Assistée par Ordinateur et aux soufflants dans 4.5 G/ Richter ou aux flûtes et saxophones dans Majnun.
Samuel Archambault a étudié le cinéma à Paris et la danse contemporaine à Orléans. Impliqué dans des projets musicaux (Demain Vertige, Fadjar, Oriél’O...), documentaires (La fin du monde sont sur un bateau, Cie D. Hatton) et clips (Majnun, Trio à Lunettes, Méloblast...), il travaille aujourd’hui autour du texte: Voix d’Exils au sein du collectif Les Oiseaux Migrateurs et Ma première soirée slam avec Ange Minkala.
Mathilde Rabier, professeure des écoles, enregistrera les voix de jeunes enfants autour du poème.

- DIALOGUE #2
violoncelle MANON GILLARDOT
violoncelle VALENTIN CECCALDI
Salle Vitez 20h30 - Renseignements et location 02.38.62.75.30

Nouvelle proposition, nouvelle rencontre...
Provoquer un dialogue entre deux musiciens jouant du même instrument. Manon Gillardot commence le violoncelle à Orléans où elle obtient son DEM en 2007. Elle intègre le CNSMDP en 2009 où elle obtiendra son diplôme de licence dans la classe de Michel Strauss puis son Master dans celle de Jérôme Pernoo. Passionnée par l’orchestre, elle se forme avec l’orchestre francais des jeunes, et le Gustav Mahler Jugend Orchester, sous la baguette de grands chefs. Elle fut académiste à l’orchestre Philharmonique de Radio France et au Berliner Philharmoniker. Elle intègre aujourd’hui l’Orchestre National de Paris. - Suivi de NICOLAS JULES & LE BANQUET

Gourmandise des sons, soif des genres, appétit insatiable pour le mélange, Le Banquet aborde le quatuor à cordes avec l’esprit du musicien moderne,
pluriel et ouvert.
Simon Drappier (contrebasse), Clément Janinet (violon), Clément Petit (violoncelle) et Johan Renard (violon) ont goûté à diverses esthétiques allant de la musique contemporaine aux musiques actuelles, en passant par les musiques électroniques et improvisées (Le Cabaret Contemporain, Collectif Coax, ALoe Blacc, Blick Bassy, Emmanuel Bex, Xavier Phillips...). Ils proposent une approche du quatuor à cordes dans laquelle les instrumentistes sont à la fois compositeurs, interprètes et improvisateurs, mettant leur éclectisme au service d’un travail collectif pour l’élaboration d’un langage propre.
Mais finalement quoi de plus logique qu’organiser une rencontre avec cet électron libre de la chanson française qu’est Nicolas Jules, et dont la démarche et l’état d’esprit sont finalement très proches de celle du quatuor? Infatigable prospecteur et “introspecteur”, il milite pour une chanson moderne et débarrassée de ses normes, et navigue depuis longtemps en eau trouble, entre rock, free, poésie et théâtre, entre légèreté, cynisme, cocasseries et turpitudes. Le ton est donné pour cette rencontre : il n’y aura de cadre que la volonté d’élaborer un objet sonore non identifié, mais à l’identité finalement évidente.

> Découvrez le programme du festival

  • 16h – Trio #3: Simon Couratier, Samuel Archambault, Mathilde Rabier et ses enfants (hall, gratuit)