• 19h00samedi 22 Octobre 2016

RAMI - samedi 22

Scène nationale d'Orléans

DIALOGUE #1
batteries et percussions ADRIEN CHENNEBAULT
batteries et percussions FLORIAN SATCHE
Hall 19h - Gratuit

Nouvelle proposition, nouvelle rencontre...
provoquer un dialogue entre deux musiciens jouant du même instrument.

- TRIO LE NUAGE EN PANTALON #2
voix ANOUCK HILBEY
saxophones alto et baryton, clarinette alto GABRIEL LEMAIRE
installation et électroniques QUENTIN AURAT
Salle Vitez 20h30 - Renseignements et location 02.38.62.75.30

Anouck Hilbey, metteuse en scène et performeuse, a travaillé avec
Nasser Martin-Gousset, Olivier Balazuc, Scali Delpeyrat et Olivier Py.
On a pu voir son travail au Palais de Tokyo (Au Laudanum rhubarbe), à l’Institut du Monde Arabe (Les Oiseaux) ou encore au Grand Palais (Petit traité de la sculpture et ses secrets).
Elle est la fondatrice-chanteuse du groupe Perox. En 2015, elle est accueillie en résidence «la place de l’artiste dans la société néolibérale». Elle mène un travail de recherche à l’Université d’Orléans avec Gabrielle Ribemont du laboratoire POLEN (Pouvoirs-Lettres-Normes) sur le pouvoir performatif et politique des littératures féminines, notamment au travers de la question de la colonisation du corps et de la parole de la femme.
Quentin Aurat, est un artiste plasticien formé a L’ESAD d’Orléans. Artiste transdisciplinaire visuel et sonore: vidéo, photo, performance, installations et arts-numériques. Musicien-compositeur-interprète autodidacte, particulièrement dans le registre de l’improvisation, de la performance sonore et de la musique expérimentale. Auteur de plusieurs pièces sonores pour le spectacle vivant, réalisations de bandes-son.
On peut écouter Gabriel lemaire en duo avec Lemaire/Arques, en trio avec Marcel Et Solange, en quartet avec le Quatuor Machaut (lauréat Jazz Migration 2016/2017), en quintet avec Toons... - suivi de DUO
voix, basse et piano JOHN GREAVES
violoncelle VINCENT COURTOIS


Le chanteur, bassiste et pianiste gallois John Greaves est un mythe vivant de la musique du XXe siècle. Figure légendaire des années 70 aux côtés d’un Robert Wyatt ou au sein de groupes «cultes» comme Henry Cow ou National Health. Il est aussi créatif dans le domaine de l’expérimentation ou de l’improvisation que dans le domaine de la composition.
Auteur-compositeur-interprète de chansons raffinées, d’une stupéfiante beauté, il est l’homme de toutes les expériences musicales qui comptent, à la discographie impressionnante. On le qualifie volontiers d’artiste «atypique», voire «inclassable». John Greaves est rare sur scène.
Le violoncelliste Vincent Courtois vient du classique et de la musique de chambre. Il s’est aussi fait connaître dans les milieux du jazz, notamment aux côtés de Louis Sclavis. On l’a vu et surtout entendu avec les Rita Mitsouko, le libanais Rabih Abou Khalil, la chanteuse italienne Lucilla Galéazzi ou le conteur camerounais André Zé Jam Afane. Certains ont peut-être entendu cette merveilleuse interprétation du Petit cheval blanc de Georges Brassens, dont les deux semblent mordus, si on en juge par l’émouvante version qu’ils donnent de Saturne, autre chanson du grand Georges, dans leur dernier disque ensemble. Une rencontre d’exception.

> Découvrez le programme du festival


  • 19h – Dialogue #1: Adrien Chennebault, Florian Satche (hall, gratuit)