Hiroshima mon amour

La Mariée Désirante

  • Alain Resnais Hiroshima mon amour 1959 91’
    35 mm/n&b

Jeudi 3 novembre - salle Vitez
Renseignements et location 02.38.62.75.30


« Quel cinéaste peut-être considéré comme génial? Je vais vous dire son nom car il existe, c'est Alain Resnais qui, avec Hiroshima mon Amour, vient de se révéler l'égal de notre père à tous: Jean Renoir ». François Truffaut

« Je pense que dans quelques années, dans dix, vingt, ou trente ans, nous saurons si Hiroshima était le film le plus important depuis la guerre, le premier film moderne du cinéma sonore ». Eric Rohmer

Au mois d’août 1957, à Hiroshima, une actrice française d’une trentaine d’années (Emmanuelle Riva) venue jouer dans un film international sur la paix, vit une aventure fulgurante et passionnée avec un jeune architecte japonais (Takahashi Michio). Leur histoire d’amour est doublement hantée par le fantôme de la tragédie d’Hiroshima et par le souvenir de la liaison que la jeune femme avait eue pendant la guerre avec un soldat allemand, qui lui a valu d’être tondue à la Libération…
Lorsqu’il fut projeté pour la première fois sur les écrans du festival de Cannes en 1959, où il reçut un « prix spécial » , Hiroshima mon amour fit l’effet d’une bombe. Pierre angulaire de la ” Nouvelle Vague”, le film est un des plus influents de tous les temps. Alain Resnais s’appuie sur un scénario et des dialogues de Marguerite Duras – le premier sera nominé aux Oscar –, et la structure en “flash-back” innovante du film permet au cinéaste de tisser délicatement passé et présent, douleur personnelle et angoisse collective.