Accueil > Danse/Cirque/Performances > Danse > saison 2018-2019

Danse

Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute

  • 20h30jeudi 13 Juin 2019

la Scène nationale d'Orléans

Soirée Foot n°1

Rébecca Chaillon

Une première soirée en l’honneur de la Coupe du Monde Féminine de football 2019.



Entretien autour du spectacle Où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute



Soirée Foot. Questionner le genre. Gommer les inégalités. Dégommer les clichés. Une performance où se mêlent musique live, poésie, corps et football.

Univers atypique et attachant, le travail de Rébecca Chaillon nous séduit toujours autant. Vous aviez pu la découvrir lors des Soirées performances 2016 et 2017 (L’Estomac dans la peau et Monstres d’amour). Nous la retrouvons dans un tout autre projet où la place de la femme est toujours au cœur des préoccupations. Onze personnes nées assignées femmes, pratiquant le football dans l’équipe des Dégommeuses ou ayant une pratique scénique du corps dans l’effort, se rencontrent sur un terrain commun, celui de la performance, sportive et artistique. Elles se réapproprient ce sport plusieurs fois confisqué aux femmes, et racontent une histoire politique des corps, des identités féminines et du football.


-
Nos rendez-vous
Jeudi 13 juin à 19h - CCNO
Projection du documentaire Taper dans la balle de Sophie Laly pour découvrir les coulisses et le making off de la pièce Footballeuses de Mickaël Phelippeau. Gratuit sur réservation auprès du CCNO.
Jeudi 13 juin à l'issue du spectacle - Salle Barrault, Théâtre d'Orléans
Rencontre avec l'artiste Rébecca Chaillon et les membres de l'équipe


-
Compagnie Dans Le Ventre

Texte, mise en scène Rébecca Chaillon
Collaboration artistique Céline Champinot
Assistanat à la mise en scène Élisa Monteil
Équipe Rébecca Chaillon, Élisa Monteil, Adrienne Alcover, Adam.M, Marie Fortuit, Patricia Morejon, Juliette Agwali, Audrey le Bihan, Yearime Castel y Barragan, Mélanie Martinez Llense, Anouck Hilbey
Composition musique, interprétation live Suzanne Péchenart
Chanson / hymen de la Fifoune Anouck Hilbey
Lumières Suzanne Péchenart
Son, vidéo, régie générale Marinette Buchy
Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique


-
Jeudi 13 juin
20h30 - salle Barrault
Tarifs de 5€ à 10€
Durée 1h30


Réservation

Danse

Footballeuses

  • 20h30samedi 15 Juin 2019

la Scène nationale d'Orléans

Soirée Foot n°2

Mickaël Phelippeau

Nouvelle soirée à l’occasion de la Coupe du Monde Féminine de football 2019.



Teaser du spectacle Footballeuses




Soirée Foot. Chorégraphie des corps en groupes et en lignes, avec ou sans ballon... oubliez les clichés sur le football féminin et découvrez ces portraits de femmes sportives.

On ne vous présente plus le chorégraphe Mickaël Phelippeau. Si vous avez suivi son travail sur Orléans lors de spectacles ou d’ateliers, vous connaissez déjà sa passion pour le jaune, les bi-portraits, mais aussi et surtout pour les rencontres humaines. Pour cette création, dix footballeuses sont invitées par Mickaël Phelippeau à investir un plateau de théâtre pour rapporter certaines de leurs expériences et porter leur propre parole. "Avec ce projet, j’ai envie de découvrir ce qui se trame dans cette pratique collective que je ne connais pas. Ce qui suscite mon intérêt, c’est le lien intime que l’on peut entretenir avec ce sport. Les récits des footballeuses que j’ai rencontrées m’amènent à croiser ce qu’elles traversent, tant la joie et la force de faire groupe que ce qu’on leur renvoie, entre stéréotypes et violence".


-
Nos rendez-vous
Lundi 3 juin de 19h à 21h - CCNO
Les after works sont l’occasion de plonger en dansant dans l’univers d’un chorégraphe. Marcela Santander Corvalán et Tom De Cock vont et viennent à Orléans depuis octobre dernier. Percussionniste émérite et inventif de l’ensemble Ictus, Tom De Cock a joué dans la Bulle-Environnement, sur scène dans Les Vagues de Noé Soulier et de nombreuses fois à la Scène nationale d'Orléans dont au pupitre de chef d’orchestre dans Einstein on the Beach. Marcela Santander Corvalán, artiste chorégraphique aux multiples facettes, a accompagné les enfants de Boutures d’un Sacre, collabore avec Mickäel Phelippeau, et est en résidence au CCNO pour sa prochaine création Quietos. Sur l’écoute et la vibration dans leur relation au corps, cet after work exceptionnel est un moment d’expérimentation et de rencontre unique. Tarifs : 10€/8€ pour les abonnés de la Scène nationale. Informations et inscriptions auprès du CCNO (attention atelier limité à 10 personnes).
Jeudi 13 juin à 19h - CCNO
Projection du documentaire Taper dans la balle de Sophie Laly pour découvrir les coulisses et le making off de la pièce Footballeuses de Mickaël Phelippeau. Gratuit sur réservation auprès du CCNO.
Samedi 15 juin à l'issue du spectacle - Salle Barrault, Théâtre d'Orléans
Rencontre avec le chorégraphe Mickaël Phelippeau et sa collaboratrice artistique Marcela Santander
Dimanche 16 juin de 11h à 12h30 - Place de Loire
Dans le cadre des animations des quais 2019 organisés par la Mairie d’Orléans, le CCNO propose des échauffements dans l’espace public pour tous, tous niveaux et tous les âges. En 2017, Maud Le Pladec et Filipe Lourenço ont inauguré ces nouveaux ateliers de danse à Orléans, en 2018 Boris Charmatz s’est prêté au jeu avec Erwan Keravec et cette année Marcela Santander Corvalán inaugure l’été et vous fait danser. Cet échauffement public est une des manières de la rencontrer, dans un moment de pratique avec vue sur la Loire. Baskets recommandées !
Gratuit sur inscription auprès du CCNO.


-
bi-p association
Projet chorégraphique Mickaël Phelippeau
Collaboration artistique Marcela Santander
Interprétation Hortense Belhôte, Bettina Blanc Penther, Lou Bory, Carolle Bosson, Mélanie Charreton, Valérie Gorlier, Brigitte Hiegel, Olivia Mazat, Vanessa Moustache, Coraline Perrier
Création lumière Séverine Rième
Son Eric Yvelin
Costumes Karelle Durand


-
Samedi 15 juin 20h30 - Salle Barrault
Tarifs de 5€ à 10€
Durée 1h


Réservation

Danse

Ensemble Ensemble

  • 20h30jeudi 28 Février 2019

la Scène nationale d'Orléans

Vincent Thomasset

Pièce sonore, littéraire et chorégraphique, Ensemble Ensemble explore la façon de donner corps à la voix, et voix à la pensée.



Découvrez l'analyse de la pièce Ensemble Ensemble par le YouTubeur Ronan



Baroque et drôle. Des paroles dansées pour un spectacle qui perturbe nos perceptions et disloque les mots.

Vincent Thomasset est dramaturge, à l’écriture alerte, élégante et télescopique. Il est aussi metteur en scène et chorégraphe. Le titre de sa nouvelle pièce : Ensemble Ensemble. Là, on aime percevoir quelque chose de proliférant, multiple, à coups de croisements et rebondissements. Mais fins. Savants. Imaginons que parmi les quatre interprètes – de belle étoffe ! – Anne est la voix d’Aina, et Aina est le corps d’Anne. Pareil pour la paire des garçons. Une sonorisation tisse les décalages entre les voix et les personnes, les idées et les voix, les personnes et les gestes. C’est bizarre, déstabilisant, presque envoûtant. On ne discourt guère que sur un peu tout et presque rien. Mais à ces jeux, les sens se troublent, le sens persifle. Tout l’espace des relations devient une danse. On est loin du théâtre rhumatisant, avec ses rôles, ses personnages, ses textes fixes. C’est tonique et réjouissant !


-
Compagnie Laars & Co

Conception, texte Vincent Thomasset
Chorégraphies en collaboration avec les interprètes Aina Alegre, Lorenzo De Angelis, Julien Gallée-Ferré, Anne Steffens
Musique originale Benjamin Morando, Gabriel Urgell Reyes (The Noise Consort)
Conseillers musicaux Pierre Boscheron, Benjamin Morando
Conseillère artistique Ilanit Illouz
Scénographie en collaboration Vincent Gadras
Lumière Pascal Laajili
Création sonore Pierre Boscheron
Costumes en collaboration Angèle Micaux
Assistante mise en scène Flore Simon


-
Jeudi 28 février
20h30 − Salle Barrault
Tarifs de 13€ à 25€
Durée 1h


Pièce sonore, littéraire et chorégraphique, Ensemble Ensemble explore la façon de donner corps à la voix, et voix à la pensée. C’est tonique et réjouissant !


Réservation

Danse

Jour et nuit

  • 20h30mardi 26 Mars 2019

la Scène nationale d'Orléans

Catherine Diverrès

Avec cette dernière création, Catherine Diverrès couronne plus de quarante ans de carrière. Sur scène, neuf interprètes fidèles de la chorégraphe portent leur rêve, leur énergie, leur éros, leur secret pour composer une œuvre lumineuse et contrastée.



Retour en images sur quelques créations de Catherine Diverrès



Catherine Diverrès. Cette dernière création, lumineuse et contrastée, couronne plus de 40 ans de carrière.

Depuis les années 80, cette artiste rayonne, totalement singulière dans le paysage chorégraphique français. Sa danse est profondément expressive, teintée de sa fréquentation du butô japonais. De haute culture, de grande exigence, non sans lyrisme poétique, parfois sens du tragique, les pièces de Catherine Diverrès s’orchestrent à la volée des grandes destinées humaines. "Je me donnerai pour cette [dernière] pièce la plus grande liberté « stylistique » annonce l’artiste. Voyager entre le baroque, l’expressionnisme, l’abstraction lyrique ou le romantisme, peu importe ! Avec jubilation ! Peu importe, quand il s’agit, obstinément, d’ouvrir l’espace poétique au cœur de chacun des interprètes".


-
Compagnie Catherine Diverrès / Association d’Octobre

Chorégraphie Catherine Diverrès
Collaboration artistique, scénographie Laurent Peduzzi
Interprétation Pilar Andres Contreras, Alexandre Bachelard, Lee Davern, Nathan Freyermuth, Harris Gkekas, Capucine Goust, Isabelle Kurzi, Rafael Pardillo, Emilio Urbina
Costumes Cidalia da Costa
Lumière Marie-Christine Soma
Assistant lumière Fabien Bossard
Son Kenan Trévien


-
Mardi 26 mars
20h30 − Salle Barrault
Tarifs de 13€ à 25€
Durée 1h40


Réservation

Danse

Les Vagues

  • 20h30jeudi 25 Avril 2019

la Scène nationale d'Orléans

Noé Soulier

Non, la danse ne se ramène pas qu’à du mouvement en quantité. Noé Soulier connaît une ascension fulgurante, avec des pièces qui permettent un regard de biais porté sur le mouvement. Ces pièces sont très dansantes, enlevées, voire virtuoses.



Teaser de la création Les Vagues



Noé Soulier. Le chorégraphe livre une plongée dans les mystères du geste avec six danseurs et des deux percussionnistes de l'Ensemble Ictus.


Mais ce jeune chorégraphe, passionné par les recherches du génial Forsythe, donne à saisir ce qui, dans le mouvement, se joue de l’intérieur, mais encore en anticipation ou incidence ; si ce n’est de côté. C’est savant. Excitant. Dans cette pièce Les Vagues, six interprètes engagent des gestes d’autant plus forts en évocation, qu’ils suggèrent un mouvement sans l’accomplir pleinement. Chaque spectateur est renvoyé à une mémoire diffuse de sa propre sensation d’un mouvement. Ouvert, ce dispositif accueille l’apport musical de deux percussionnistes de l’Ensemble Ictus, rompus au travail contemporain avec la danse, comme composante d’une part d’improvisation.


-
Nos rendez-vous
Mardi 23 avril de 19h à 21h - CCNO
Les after works du CCNO sont l'occasion de plonger dans l'univers du chorégraphe. Pour cet atelier, Noé Soulier partage des matériaux de sa pièce Les Vagues : attraper, frapper, éviter, lancer... ces actions qui sont coordonnées par des relations très simples comme attendre, rejoindre ou suivre, et qui peuvent créer des états complexes. Tarifs : 10€/8€ pour les abonnés de la Scène nationale. Informations et inscriptions auprès du CCNO.
Jeudi 25 avril à l'issue du spectacle - Salle Barrault, Théâtre d'Orléans
Rencontre avec les interprètes de la pièce


-
Chorégraphie Noé Soulier
Interprétation Stephanie Amurao, Lucas Bassereau, Meleat Frederikson, Yumiko Funaya, Anna Massoni, Nans Pierson Musique Noé Soulier, Tom De Cock et Gerrit Nulens de l’Ensemble Ictus


-
Jeudi 25 avril 20h30 − Salle Barrault
Tarifs de 13€ à 25€
Durée 1h environ


Réservation

Danse

Maps

  • 20h30jeudi 16 Mai 2019

la Scène nationale d'Orléans

Liz Santoro et Pierre Godard

À première vue, les lignes impeccables et les pas des six danseurs de Maps paraissent stricts, exacts et comptés. Il y règne un délicieux frisson électrisé, sur un fond de tranquille régularité. On ressent cette danse comme profondément savante, sans doute héritière de la grande tradition moderne de l’abstraction formelle américaine.



Teaser du spectacle Maps



Liz Santoro et Pierre Godard. Ligne impeccables. Pas comptés. Délicieux frissons électrisés. Danse profondément savante, héritière de la grande tradition américaine.

Or peu à peu, cela se fait de plus en plus varié, sans doute aléatoire, avec une légèreté nonchalante, enlevée, qui s’irise. Chorégraphes, Liz Santoro et Pierre Godard sont passionnés par l’exploration des structures du langage. Sur le plateau, ils inventent des modes de transfert où les règles les plus rigoureuses ouvrent à des arborescences de choix, qui se jouent tout en diversités, sur le qui-vive. La syntaxe, la grammaire, les registres lexicaux autorisent l’excitante finesse de la langue. Et Maps jubile de ces complexités, directement à travers corps.


-
Nos rendez-vous
Lundi 6 mai
de 19h à 21h - CCNO
Les after works du CCNO sont l'occasion de plonger dans l'univers du chorégraphe. Liz Santoro et Pierre Godard mêlent formation scientifique et amour du mouvement. Le duo présente Maps dont Matthieu Barbin est l'un des interprètes. Cet atelier présente des éléments structurant de leur travail et notamment pour cette pièce. Il aborde la relation à l'espace, ce qui relie aux corps, aux spectateurs et à soi-même, ainsi qu'un travail autour de la partition au sol. Tarifs : 10€/8€ pour les abonnés de la Scène nationale. Informations et inscriptions auprès du CCNO.
Jeudi 16 mai à l'issue du spectacle - Salle Touchard, Théâtre d'Orléans
Rencontre avec Liz Santoro et Pierre Godard, concepteurs du spectacle


-
Conception Liz Santoro, Pierre Godard
Interprétation Matthieu Barbin, Lucas Bassereau, Jacquelyn Elder, Cynthia Koppe, Maya Masse, Liz Santoro
Espace, collaboration artistique Mélanie Rattier
Musique Greg Beller
Lumière, régie générale Anne-Sophie Mage
Costumes Angèle Micaux
Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique


-
Jeudi 16 mai
20h30 − Salle Touchard
Tarifs de 13€ à 25€
Durée 1h


Réservation

Danse

Dance

  • 20h30jeudi 20 Décembre 2018
  • 20h30vendredi 21 Décembre 2018
+ horaires

la Scène nationale d'Orléans

Ballet de l'Opéra de Lyon - Lucinda Childs

Le Ballet de l’Opéra de Lyon déploie une nouvelle fois son excellence et sa virtuosité pour présenter à Orléans ce chef-d’œuvre absolu offert à l’art chorégraphique en 1979 par la chorégraphe new-yorkaise Lucinda Childs. Cette pièce intemporelle et magique s’appelle Dance.



Teaser du spectacle Dance par le Ballet de l'Opéra de Lyon



Immanquable ! Repris par les superbes danseurs du Ballet de l'Opéra de Lyon, cet ouvrage fascinant unit les noms de Lucinda Childs, Philip Glass et Sol LeWitt.

À un livre, donnerait-on le titre de Livre ? À un film, le titre Film ? C’est dire comment Dance clame avec enthousiasme l’essence d’un art, conjugaison de paramètres d’espace et de temps. Deux artistes incontournables de la scène musicale et artistique de l’époque collaborent sur cette œuvre mythique. Philip Glass pour une musique lancinante, ensorcelante qui évoque L’Art de la fugue de Bach et Sol LeWitt qui signe une extraordinaire scénographie, en son temps révolutionnaire, superposant à la vision qu’on a des danseurs sur scène celle de leur image filmée. Projetées sur un immense écran transparent, invisible, qui sépare la scène du public, ces images, rejouées à neuf récemment, dilatent l’espace et décuplent l’effet de fascination de la chorégraphie. Ici, pas de hiérarchie entre les arts, mais un continuum de mouvements donnés à voir, à entendre et à ressentir pour que l’œil du spectateur danse tout autant. Ce fantasme d’un mouvement perpétuel, comme l’univers lui-même, n’est rendu possible que par la perfection technique des dix-sept interprètes du Ballet.


-
Nos rendez-vous
Mercredi 28 novembre
18h30 - CCNO
Vernissage exposition, Lucinda Childs, Nothing personal (1963-1981). Une exposition du Centre national de la Danse, commissaire d'exposition Lou Forster, en collaboration avec le CCNO et la Scène nationale d'Orléans
Jeudi 29 novembre au vendredi 21 décembre - la Galerie du Théâtre et le CCNO
Exposition Lucinda Childs, Nothing personal (1963-1981), parcours (film, exposition, conférence) autour de l’œuvre de la chorégraphe américaine Lucinda Childs. Ouverture du mardi au samedi de 13h à 19h et les soirs de spectacles, entrée libre.
Mercredi 19 décembre 19h - Frac Centre-Val de Loire
Conférence avec Lou Forster, commissaire de l'exposition Lucinda Childs, Nothing personal (1963-1981). Entrée libre sur réservation.


-
Ballet de l'Opéra de Lyon
Chorégraphie Lucinda Childs
Musique Philip Glass ©1979 Dunvagen Music Publishers Inc.
Costumes A. Christina Giannini
Lumières Beverly Emmons
Conception originale du film Sol LeWitt
Film retourné à l’identique du film original avec les danseurs du Ballet de l’Opéra de Lyon en janvier 2016 par Marie-Hélène Rebois (chef opérateur Hélène Louvart, scripte Anne Abeille, montage Jocelyne Ruiz, trucages Philippe Perrot) Pièce pour 17 danseurs, créée en 1979 (répertoire du Ballet de l’Opéra de Lyon depuis le 13 avril 2016)


-
Jeudi 20, vendredi 21 décembre
20h30 − Salle Touchard
Tarifs de 18€ à 35€
Durée 1h


Réservation

Danse

Z'anima

  • 17h00samedi 22 Décembre 2018

la Scène nationale d'Orléans

Mié Coquempot

Les prémices de cette création pour le jeune public ont germé à Orléans dans le cadre de notre programme d’actions artistiques et culturelles à destination des écoles. La chorégraphe Mié Coquempot débride l’imaginaire de Camille Saint-Saëns et projette son célèbre Carnaval des animaux dans un fantastique dispositif multimédia. Un spectacle ludique et poétique.



Jeune public. La chorégraphe Mié Coquempot débride l’imaginaire de Camille Saint-Saëns et projette son célèbre Carnaval des animaux dans un fantastique dispositif multimédia. Un spectacle ludique et poétique.

Chorégraphe, Mié Coquempot se passionne aussi pour l’écoute et l’analyse musicales. On se réjouit de la voir se tourner vers Le Carnaval des animaux ; et le faire en pensant aux plus jeunes spectateurs (ce qui, pour elle, constitue une première). Ébouriffante pièce, que ce montage de quatorze tableaux brefs, que le très sérieux Camille Saint-Saëns voulut d’abord cacher à ses contemporains, avant que l’histoire en décide à l’inverse. Toute gourmande de libertés, rebondissant de motifs en situations narratives, cette musique résonne dans toutes les oreilles, qui fait entendre les animaux singeant les errements et bizarreries humains. Cette allégorie est un cadeau pour une alerte composition gestuelle, interprétée dans un solo en interaction avec une magnifique illustration développée en temps réel. Son titre l’indique : Z’anima implique les corps dans une écoute à rebours de tout ennui.


-
Compagnie K622
Chorégraphie Mié Coquempot
Interprétation en alternance Julien Andujar, Emilie Labedan
Musique Camille Saint-Saëns Le Carnaval des animaux
Illustrations Amélie Fontaine
Livret Mitsouko Tetsuo & Kokako
Développement interaction en temps réel Jean-Marie Boyer
Assistante Agnès Coutard
Scénographie Tofu & Soyu
Costumes, accessoires Paul Andriamanana
Lumières Françoise Michel
Son Lucien Jorge
À partir de 6 ans


-
Samedi 22 décembre 17h − Salle Barrault
Séances scolaires jeudi 20, vendredi 21 décembre
Tarifs 10€ à 20€ - 5€ pour les moins de 18 ans
Durée 45 minutes


Réservation

Danse

Twenty-seven perspectives

  • 20h30jeudi 10 Janvier 2019
  • 20h30vendredi 11 Janvier 2019
+ horaires

la Scène nationale d'Orléans

Maud Le Pladec

Le rapport à la musique fonde tout le travail de Maud Le Pladec. Elle ne s’en départ pas dans sa dernière pièce Twenty-seven perspectives. Or c’est une nouvelle page blanche qu’elle aborde en position de directrice du Centre chorégraphique national d’Orléans.



Teaser de la création Twenty-seven perspectives



Maud Le Pladec. Onze danseurs pour 27 variations chorégraphiques sur La Symphonie Inachevée de Schubert.

Onze danseurs visitent la Symphonie n°8 de Schubert, comme une cathédrale d’architecture sonore. Toutes les structures en ont été analysées, finement, rigoureusement, filtrées dans une version inventée par le compositeur contemporain Pete Harden. La danse en découle, pour donner à voir et entendre une vision dynamique de la musique symphonique. Cependant celle-ci est soustraite à la scène, n’est plus un objet à reconnaître, qui sonnerait pour elle-même. Le pari est audacieux, captivant, qui fait triompher la musique, souveraine mais finalement cachée, comme source d’une expression renouvelée à travers les corps.


-
Nos rendez-vous
Samedi 12 janvier de 11h à 13h - CCNO
Brunch et atelier de danse avec Régis Badel et Noé Pellencin, interprètes de Twenty-seven perspectives. Tarifs : 10€/8€ pour les abonnés de la Scène nationale. Informations et inscriptions auprès du CCNO.


-
Centre chorégraphique national d’Orléans

Conception, chorégraphie Maud Le Pladec
Création lumière Éric Soyer
Création musicale, arrangements Pete Harden
Compositeur Franz Schubert Symphonie n° 8, inachevée D 759 (1822–)
Création costumes Alexandra Bertaut
Assistanat Julien Gallée-Ferré
Interprétation Régis Badel, Amanda Barrio Charmelo, Olga Dukhovnaya, Jacquelyn Elder, Simon Feltz, Maria Ferreira Silva, Aki Iwamoto, Daan Jaartsveld, Louis Nam Le Van Ho, Noé Pellencin


-
Jeudi 10, vendredi 11 janvier 20h30 − Salle Barrault
Tarifs de 13€ à 25€
Durée 60 minutes


Réservation

Danse

Saison sèche

  • 20h30jeudi 17 Janvier 2019
  • 20h30vendredi 18 Janvier 2019
+ horaires

la Scène nationale d'Orléans

Phia Ménard

Les spectateurs du Théâtre d’Orléans ont pu apprécier à plusieurs reprises le parcours de l’artiste (P.P.P., L’après-midi d’un foehn, Vortex, Belle d’Hier, Les Os Noirs).



Extraits de la pièce Saison sèche lors du Festival d'Avignon 2018




Combat. La chorégraphe éparpille le patriarcat façon puzzle usant d'un flot d'images ensorcelées. Puissant, coloré, incontournable !

Elle s’approfondit encore, la relation de fidélité nouée entre le public d’Orléans et la chorégraphe, performeuse et metteuse en scène Phia Ménard. C’est désormais en grand format que celle-ci orchestre des métamorphoses de la matière, pour éveiller la métaphore poétique de ce qui fabrique et relie les êtres. Il y a la matière ; et en elle, toute une orchestration du monde. Rien de neutre. Dans Saison sèche, présentée au Festival d'Avignon 2018, Phia Ménard retrouve elle-même le plateau, aux côtés de sept femmes. Leur défi : affronter les forces du patriarcat. Ce combat résonne avec quelque chose de tellurique, propre à ébranler les pesanteurs de la scène. La charge est portée par la pensée incisive, souvent émouvante, d’une artiste qui vit au quotidien l’expérience sociale de n’être devenue femme que tardivement. D’où l’acuité d’un regard intempestif, à rebours de toute soumission dans l’ordre de la banalité oppressive. Puissant, coloré, incontournable !


-
Nos rendez-vous
Jeudi 17 janvier à l'issue du spectacle - Salle Barrault, Théâtre d'Orléans
Rencontre avec Phia Ménard, créatrice de la pièce Saison sèche


-
Compagnie Non Nova
Dramaturgie, mise en scène Phia Ménard, Jean-Luc Beaujault
Scénographie Phia Ménard
Création, interprétation Marion Blondeau, Anna Gaïotti, Elise Legros, Phia Ménard, Marion Parpirolles, Marlène Rostaing, Jeanne Vallauri, Amandine Vandroth
Composition sonore, régie son Ivan Roussel
Costumes, accessoires Fabrice Ilia Leroy Construction décor, accessoires Philippe Ragot Lumière Laïs Foulc


-
Jeudi 17, vendredi 18 janvier 20h30 − Salle Barrault
Tarifs de 13€ à 25€
Durée 1h30


Réservation

Danse

Quand j'ai vu mon ombre vaciller

  • 20h30vendredi 01 Février 2019
  • 20h30samedi 02 Février 2019
+ horaires

la Scène nationale d'Orléans

Mélanie Perrier

Dans les danses que conçoit Mélanie Perrier, la dimension sensible prime, plutôt que la réalisation de belles images. Toute une expérience s’offre aux spectateurs : dès l’entrée du théâtre, un « nuage sonore » introduit sa nouvelle pièce, Quand j’ai vu mon ombre vaciller.



Interview de la chorégraphe Mélanie Perrier et du violoncelliste Gaspar Claus pour RCF Loiret



Teaser de la pièce Quand j'ai vu mon ombre vaciller



Expérience. Ode sensible, plastique et chorégraphique, dans un nuage de sonorités live.

Dès l’entrée du théâtre, un « nuage sonore » rassemblant une constellation d’histoires d’accompagnement recueillies par l'artiste, à écouter « aux bras de l’autre », puis la pièce dans laquelle on rentre comme dans une hypnose. Elaborée comme une installation chorégraphique, ce trio féminin en compagnie du violoncelliste Gaspar Claus est une ode sensible et plastique tout ceux qui nous accompagnent. Elle met en doute les présences et joue la musique en live. Ce qui les anime est la sensation profonde de l’accompagnement, et des gestes qui traduisent cela. Attentive, ouverte au-delà des studios et des scènes, cette idée de l’art, finalement solidaire, rappelle que la danse a pour capacité première le pouvoir de relier les êtres, en esprit et en corps.


-
Déroulement de la soirée
Dès 19h30 : Le Nuage sonore - Salle Le Kid à partir de 19h30 chaque soir, avant le spectacle
L’expérience pour le spectateur commence hors plateau avec le nuage sonore, constellation d’une trentaine de récits glanés autour d’accompagnement. Pendant un an, la chorégraphe a recueilli des petites et grandes histoires et expériences de personnes, pour constituer un paysage de l’accompagnement aujourd’hui. Le spectateur est invité à pénétrer un espace sombre et aller à la rencontre de ces voix tout en faisant l’expérience incarnée d’autres présences alentours. Il faudra donc pour chacun s’approcher pour les entendre, les trouver, savoir d’où elles nous parlent, comprendre où elles nous regardent.

Dès 20h30 : Spectacle, méditation chorégraphique - Salle Vitez

Dès 21h30 : Découverte de l’édition limitée Ces souffles qui nous accompagnent, prolongement graphique du spectacle, proposé à l’issue du spectacle - Hall
Une édition graphique de 70 dessins sera proposée pour prolonger l’expérience du spectacle. Entre résonances et métaphores de ce qui se joue sur le plateau, les dessins ont été réalisés en parallèle de la création, par des enfants, des personnes âgées, des danseuses, des personnes en situations de handicap… Ce recueil permet à sa manière de prolonger l’expérience du spectacle, d’inscrire des présences en hors champ et de vous poser en retour cette ultime question : Quels sont ceux et celles qui vous ont donné du souffle jusqu’ici ?


-
Nos rendez-vous
Vendredi 1 février à l'issue du spectacle - Salle Vitez, Théâtre d'Orléans
Rencontre avec Mélanie Perrier, conceptrice du spectacle


-
La Compagnie Deuxminimum

Conception, chorégraphie Mélanie Perrier
Compositeur, violoncelliste live Gaspar Claus
Créateur, artiste lumière Jan Fedinger
Interprétation Marie Barbottin, Laurie Giordano, Julie Guibert
Assistante, consultante en Analyse Fonctionnelle du corps dans le Mouvement dansé et soin des interprètes Nathalie Schulmann, Marine Combrade
Spatialisation sonore Nicolas Martz
Maquillage Sylvain Dufour


-
Vendredi 1er, samedi 2 février
20h30 − Salle Vitez
Tarifs de 10€ à 20€
Durée 1h environ


Réservation

Danse

À Vue

  • 20h30jeudi 08 Novembre 2018
  • 20h30vendredi 09 Novembre 2018
+ horaires

la Scène nationale d'Orléans

Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna

De longue date, Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna font une paire inclassable. Pétillement, allégresse, et travail scénique furieusement (im)pertinent, les voient glisser, sans crier gare, du langage du verbe vers celui du corps. Et réciproquement. C’est fulgurant, exact et inventif. L’identité multiple, en mouvement et composite, carbure au cœur de leur art.



Teaser du spectacle À vue



Interview de Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna autour du spectacle À vue



Dernières places. Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna interrogent ici, entre théâtre et danse la question du genre, mais aussi plus largement celle de l’identité, ou plutôt des identités multiples qui composent chaque individu.

Comme on se transforme à vue, leur dernière pièce, À vue, les fait rencontrer les questions du genre. On pense ces choses à neuf dans le débat d’idées, qui fait rage. Mais quand les Seth-Montlló s’en saisissent sur un plateau – en trio au côté d’un partenaire masculin – c’est une façon de redoubler dans l’art de la métamorphose, la mise en doute des apparences, l’assaut joyeux contre la norme. De quoi conjuguer les graves accents du tragique avec les fantaisies de la drôlerie, dans la langue inimitable en laquelle elles excellent


-
Nos rendez-vous
Jeudi 8 novembre
à l'issue du spectacle - Salle Vitez, Théâtre d'Orléans
Rencontre autour du spectacle en présence de Brigitte Seth, Roser Montlló Guberna et Sylvain Dufour


-
Compagnie Toujours après minuit
Mise en scène, chorégraphie Roser Montlló Guberna, Brigitte Seth
Texte Jean-Luc A. d’Asciano
Assistante mise en scène Jessica Fouché
Interprétation Sylvain Dufour, Roser Montlló Guberna, Brigitte Seth
Musique, vidéo Hugues Laniesse
Scénographie Emmanuelle Bischoff
Costumes Sylvette Dequest
Perruques Sylvain Dufour
Lumière Guillaume Tesson


-
Jeudi 8, vendredi 9 novembre
20h30 − Salle Vitez
Tarifs de 10€ à 20€
Durée 1h15


Réservation

Danse

10000 gestes

  • 20h30mercredi 14 Novembre 2018

la Scène nationale d'Orléans

Boris Charmatz

Une immense course. Haletante. Une nuée. Bruissante. Un tourbillon. Enivrant.



Teaser de la pièce 10 000 gestes



Reportage France 3 et interview de Maud Le Pladec, interprète de la pièce 10 000 gestes



Semaine spéciale Boris Charmatz. Une immense course. Haletante. Une nuée. Bruissante. Un tourbillon. Enivrant.

Sur la toile de fond somptueuse du Requiem de Mozart, plus de vingt danseurs et danseuses, des plus brillants de notre temps, produisent les 10 000 gestes de Boris Charmatz. Soit un défi chorégraphique : jamais aucun des interprètes ne doit reproduire un geste à l’identique. Et jamais aucun ne doit reproduire le geste de l’autre. Profusion et transformation. Singularité et multiplicité. 10 000 gestes est une pièce saturée d’actions, qui stimule l’imagination. Puissamment tonique, souvent émouvante, apparaît cette orchestration de la fugacité absolue du geste dansé. Aussitôt manifesté. Aussitôt effacé. Au-delà de l’instant consumé, une autre pensée vient, qui captive : ce magma semblant incontrôlé, produit bel et bien une grande forme pleine de structures, d’éclats, de saisissements, à l’image de nos foules constituées.


-
Nos rendez-vous
Mardi 13 novembre
19h - CCNO
Projection du film des enfants de Sophie Laly. Entrée libre sur réservation auprès du CCNO.
Mercredi 14 novembre 16h - Place de Loire
Echauffement public avec Boris Charmatz suivi d'une déambulation pour enfants avec Erwan Keravec.
Jeudi 15 novembre 20h30 - Théâtre d'Orléans
45 enfants, d'après enfant de Boris Charmatz. Entrée libre sur réservation auprès du CCNO.
Samedi 17 novembre de 11h à 13h - CCNO
Brunch, atelier de danse avec Julien Gallée-Ferré et Peggy Grelat, interprètes des pièces de Boris Charmatz. Un brunch pas comme les autres car il convie parents et enfants au même atelier pour rencontrer deux interprètes des pièces de Boris Charmatz. Ce brunch exceptionnel vient clore une semaine exceptionnelle en compagnie du Musée de la danse programmé à Orléans avec plusieurs événements. Tarif : 10€. Informations et inscriptions auprès du CCNO.


-
Musée de la danse / Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne
Chorégraphie Boris Charmatz
Interprétation Djino Alolo Sabin, Salka Ardal Rosengren, Or Avishay, Régis Badel, Jessica Batut, Nadia Beugré, Alina Bilokon, Matthieu Burner, Ashley Chen, Olga Dukhovnaya, Sidonie Duret, Alexis Hedouin, Kerem Gelebek, Noé Pellencin, Maud Le Pladec, Solène Wachter, Frank Willens
Assistante Magali Caillet-Gajan
Travail vocal Dalila Khatir
Matériaux sonores Requiem en ré mineur K.626 de Wolfgang Amadeus Mozart, interprété par l’Orchestre Philharmonique de Vienne, direction Herbert von Karajan enregistré au Musikverein (Vienne) en 1986 (1987 Polydor International GmbH, Hambourg) ; enregistrements de terrain par Mathieu Morel à Mayfield Depot, Manchester
Costumes Jean-Paul Lespagnard
Lumière Yves Godin


-
Mercredi 14 novembre 20h30 − Salle Touchard
Tarifs de 13€ à 25€
Durée 56 minutes


Réservation

Danse et musiques actuelles

Fix Me

  • 20h30mercredi 28 Novembre 2018

la Scène nationale d'Orléans

Alban Richard, Arnaud Rebotini

Changement total de registre pour Alban Richard. Après des créations avec de nombreux ensembles musicaux et compositeurs, le chorégraphe, à la tête du CCN de Caen en Normandie, s’intéresse aujourd’hui à une tout autre énergie sonore. Pour la pièce Fix Me, il s’associe à Arnaud Rebotini, dandy de l’électro française et César 2018 de la meilleure composition musicale pour le film 120 battements par minute.



Entrevue filmée entre Alban Richard et Arnaud Rebotini autour de Fix Me



Reportage et interview autour du spectacle par France 3 Normandie



Hypnose garantie. Sur la symphonie techno jouée en live par Arnaud Rebotini, César 2018 de la meilleure composition musicale pour le film 120 battements par minute, Alban Richard conçoit une chorégraphie qui puise sa puissance dans la ferveur.

Sur la symphonie techno qu’il lui a commandée et jouée en live par le musicien, Alban Richard conçoit une pièce qui puise sa puissance dans la ferveur. Corps éloquents, sermons et slogans, ce montage chorégraphique, musical et plastique est exaltant. Les quatre interprètes traduisent ainsi dans leurs gestes : des prêches d’évangélistes américaines, des discours politiques et des chansons de hip-hop féministes. La lumière travaillée sur un mode vibratoire baigne interprètes et spectateurs dans un même halo hypnotique. Portées par un flux incessant, musique et danse interfèrent chacune dans la sphère de l’autre et rivalisent d’énergie pour accaparer le regard et l’écoute du public.


-
Nos rendez-vous
Lundi 26 novembre
de 19h à 21h - L'Astrolabe
After work, atelier de danse avec l'interprète Catherine Dénécy. À l’occasion de la programmation de Fix Me de Alban Richard, le CCNO vous invite à partager les danses de la pièce avec Catherine Dénécy, sur la musique électro de Arnaud Rebotini (concepteur de la bande originale du film 120 battements par minute et compositeur du spectacle d’Alban Richard) Tarif : 10€. Informations et inscriptions auprès du CCNO.
Mercredi 28 novembre à l'issue du spectacle - Salle Barrault, Théâtre d'Orléans
Rencontre avec Alban Richard, chorégraphe de la pièce


-
Centre chorégraphique national de Caen en Normandie
Conception, chorégraphie Alban Richard
Musique originale, interprétation live Arnaud Rebotini
Création, interprétation Aina Alegre, Mélanie Cholet, Asha Thomas, Max Fossati
Lumière Jan Fedinger
Son Vanessa Court
Costumes Fanny Brouste
Dramaturge Anne Kersting
Assistante chorégraphique Daphné Mauger
Conseillère en analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé Nathalie Schulmann
Danseurs stagiaires Elsa Dumontel, Hugues Rondepierre


-
Mercredi 28 novembre 20h30 − Salle Barrault
Tarifs de 13€ à 25€
Durée 1h


Réservation

Agenda
Les 20 prochaines dates :

up down + Voir toutes les dates

Les partenaires