Transversari

la Scène nationale d'Orléans

Vincent Thomasset

L'artiste observe, d’une part, notre rapport aux images – relation souvent inconsciente, parfois addictive – d’autre part, le rapport des hommes aux diktats du genre qui leur est attribué.

Un phénomène identifié au Japon tisse un lien entre ces deux sujets, celui de l’hikikomori, ou la réalité psycho-sociale de personnes, principalement des hommes, qui vivent coupées du monde, réfugiées derrière leurs écrans. C’est ainsi que dans Transversari, Vincent Thomasset confie au danseur Lorenzo De Angelis le soin d’incarner la figure d’un homme à l’arrêt, inadapté aux standards de masculinité. Il place le mouvement au cœur d’un processus de réappropriation de nos corps et de nos désirs, qui passe par l’incorporation des images qui nous entourent, pour mieux parvenir à les dépasser. L’interprète offre une exploration sensible des frontières qui séparent corps-spectateur et corps-interprète : il est tour à tour celui qui regarde et celui que nous regardons traverser ce qui, plus tôt, pouvait le traverser. Ces deux états de corps prennent soin l’un de l’autre, se répondent avec une infinie délicatesse, jusqu’au dénuement.


Compagnie Laars & Co
Conception,mise en scène Vincent Thomasset
Collaboration artistique, interprétation Lorenzo De Angelis
Scénographie Marine Brosse
Assistant mise en scène Glenn Kerbiquet
Costumes Colombe Lauriot-Prévost
Création masques Etienne Bideau-Rey
Création lumières Vincent Loubière
Création sonore Pierre Boscheron
Création vidéo Baptiste Klein, Yann Philippe
Collaboration à la création masques, sonore, lumières, vidéo, scénographie Vincent Thomasset
Regard extérieur Ilanit Illouz


Mardi 19 octobre 20h30 − Salle Barrault
Tarifs de 5€ à 20€, détails et renseignements ici
Durée 1h15 environ