Soirées performances

(sweet)(bitter)

la Scène nationale d'Orléans

Thomas Hauert

Dans ses œuvres, le danseur et chorégraphe suisse, noue une relation intime avec la musique.

En solo, Thomas Hauert danse sur les multiples interprétations du madrigal baroque Si dolce è’l tormento composé par Claudio Monteverdi en les mettant en interaction avec les 12 Madrigali de Salvatore Sciarrino. Jamais diffusées jusqu’à la fin, les différentes interprétations de ces poèmes célébrant l’amour sont comme l’expression d’un conflit entre le plaisir de disposer d’un idéal à atteindre et le tourment de savoir que cet idéal ne sera jamais atteint. Moteur universel de la vie, cette tension prend autant de formes, d’interprétations, qu’il existe de visions individuelles du "pays merveilleux". En allemand, il existe un mot, presque intraduisible, pour décrire ce sentiment passionné et pourtant douloureux du désir inapaisable : Sehnsucht.


ZOO / Thomas Hauert

Concept, chorégraphie, interprétation Thomas Hauert
Musique Claudio Monteverdi Si dolce è’l tormento, Salvatore Sciarrino 12 Madrigali
Costumes Chevalier-Masson
Lumière Bert Van Dijck


Mercredi 2 mars 22h − Salle Touchard
Tarifs de 5€ à 10€, détails et renseignements ici
Durée 30 minutes