• 22h00Mardi 08 mars 2022
Acheter vos billets
Soirées performances

Mascarades

la Scène nationale d'Orléans

Betty Tchomanga

La danseuse et chorégraphe Betty Tchomanga s’anime progressivement au son de musiques électroniques inspirées de la scène gqom d’Afrique du Sud. Avec une énergie folle, elle nous embarque entre danse et transe.

Mami Wata est une déesse des eaux, figure des bas-fonds de la nuit, du pouvoir et de la sexualité. Sirène échouée, elle fait face aux gens qui sont venus la voir. Elle saute. Le saut qui la traverse est un saut vertical, régulier. Danser en latin se dit saltare, de saltus, le saut. Ici, l’artiste crée une danse de sauts comme la rémanence d’un geste ancien. Sauter comme la métaphore d’un désir, d’une recherche de plaisir. Un désir de plaisir. Un désir d’autre, de l’autre, de ce qu’on ne possède pas ou de ce que l’on n’est pas. Sauter pour exulter. Sauter pour expulser. Sauter pour endurer. Sauter pour résister. Sauter pour atteindre. Sauter pour devenir. Sauter pour mourir. Sauter pour être. Avec une énergie folle, la danseuse et chorégraphe Betty Tchomanga nous embarque entre danse et transe au son de musiques électroniques inspirées de la scène gqom d’Afrique du Sud.


Association Lola Gatt
Conception, interprétation Betty Tchomanga
Regard extérieur Emma Tricard, Dalila Khatir
Consultante travail vocal Dalila Khatir
Création lumières Eduardo Abdala
Création sonore Stéphane Monteiro
Régie lumières (en alternance) Eduardo Abdala, Arthur Gueydan
Régie son (en alternance) Stéphane Monteiro, Arnaud de la Celle, Michel Assier Andrieu


Mardi 8 mars 22h − Salle Touchard
Tarifs de 5€ à 10€, détails et renseignements ici
Durée 45 minutes