• 20h30Mercredi 25 janvier 2023
Acheter vos billets

Le Cri du Caire et Médéric Collignon

la Scène nationale d'Orléans

Abdullah Miniawy

Fin 2013, dans la ville du Caire en ébullition, le couvre-feu vient d’être levé après un second coup d’État. Rêve et révolte s’affichent en grand sur les murs.

Découvrez le projet

Au cœur du Printemps arabe, à deux pas de la place Tahrir, Blaise Merlin, l’actif directeur du festival La Voix est libre, surprend un chant qui ne le laisse pas indifférent. Abdullah Miniawy, poète, slameur et étudiant fauché venu de la ville-oasis d’El-Fayoum, y agite la scène et les réseaux sociaux par sa voix hypnotique. Il incarne cette jeunesse égyptienne avide de liberté et de justice. Près de 10 ans plus tard, exilé en Europe, Abdullah témoigne encore de ces espoirs nés en pleine Révolution du Nil. Sur scène, sa voix saisissante répond au souffle continu du saxophone de Peter Corser, aux cordes “barocks” de Karsten Hochapfel et aux envolées du trompettiste Médéric Collignon. À travers son chant soufi, tantôt murmuré, tantôt clamé haut et fort, il relate la vie de ces peuples aux voix muselées face aux oppressions politiques, sociales et religieuses. Entre rock, poésie, jazz, spoken word et volutes orientales, Le Cri du Caire invente un univers d’une grande puissance qui transcende les identités et les frontières.


Chant, textes, composition Abdullah Miniawy
Saxophone, composition Peter Corser
Violoncelle Karsten Hochapfel
Trompette Médéric Collignon
Direction artistique Blaise Merlin
Son Anne Laurin
Lecture Corentin Gallet


Mercredi 25 janvier 20h30 − Salle Barrault
Tarifs de 5€ à 25€, détails et renseignements ici
Durée 1h10