• 20h30Mardi 14 décembre 2021

Quatuor Diotima #1

la Scène nationale d'Orléans

Mettre en miroir les grandes œuvres du répertoire classique et les créations de notre temps : tel est le passionnant défi que relève le Quatuor Diotima depuis plus de 20 ans et qui a fait sa notoriété à travers le monde. Nous les retrouvons tout au long de la saison pour 5 concerts.

Anton Webern et Erich Korngold sont tous deux nés à la fin du XIXe siècle dans l’empire austro-hongrois et ont fait leurs études à Vienne, nourris des mêmes influences musicales. Ils auront pourtant des destins et une vie artistique absolument divergents : Webern inspirera fortement toute l’avant-garde européenne de la fin du XXe siècle, et Korngold trouvera refuge aux États-Unis, travaillant intensivement à Hollywood pour le cinéma. C’est la dernière œuvre de musique de chambre de Korngold, composée en 1945, l’année même de la mort d’Anton Webern, qui aura commencé son catalogue pour quatuor par le très romantique Langsamer satz, "mouvement lent" en français. Mikel Urquiza, compositeur basque, est l’un des plus remarquables créateurs de sa génération. Son travail explore l’espace, entre le souvenir et l’attente, défiant les habitudes d’écoute, les réflexes et les préjugés à travers les contrastes et l’humour.


Quatuor Diotima

Violon 1 Yun-Peng Zhao
Violon 2 Constance Ronzatti
Alto Franck Chevalier
Violoncelle Pierre Morlet
Anton Webern Langsamer satz
Mikel Urquiza Nouvelle œuvre (Commande de la Scène nationale d’Orléans pour le Quatuor Diotima)
Erich Wolfgang Korngold Quatuor n° 3 op. 34


Mardi 14 décembre
20h30 − Salle Vitez
Tarifs de 5€ à 20€, détails et renseignements ici
Durée NC