Retour sur le site du théâtre
  • 20h30Mardi 09 février 2021

Quatuor Diotima + Jean-François Heisser

la Scène nationale d'Orléans

Le superbe quintette de Béla Bartók est une œuvre étonnamment rare en concert. Il s’agit d’une pièce de jeunesse, de ce que l’on appelle la Première Manière de l’immense compositeur hongrois.

Pianiste lui-même, mais aussi l’un des plus grands compositeurs de quatuors à cordes de l’histoire, comment imaginer qu’il ne compose pas pour cette formation ? Si la pièce est rarement jouée, ce n’est certainement pas à cause de ses maladresses, ou encore de son style peut-être moins affirmé que dans les pièces ultérieures : l’ensemble est vraiment irrésistible ! C’est sans doute du fait de son écriture pianistique extrêmement virtuose, qui rend l’exécution périlleuse !Le pétillant quatuor de Ravel, lui aussi œuvre de jeunesse, complète ce programme, lui conférant une tonalité "Paris Belle Époque". En effet, Paris a accueilli dans les premières années du XXe siècle de nombreux musiciens en quête d’un nouveau souffle artistique, dont Béla Bartòk, que la vie artistique de la ville lumière avait fasciné autant que durablement influencé.


Quatuor Diotima
Violon 1 Yun-Peng Zhao
Violon 2 Constance Ronzatti
Alto Franck Chevalier
Violoncelle Pierre Morlet
Piano Jean-François Heisser
Béla Bartók Quintette pour piano et cordes
Maurice Ravel Quatuor à cordes


Mardi 9 février 20h30 − Salle Barrault
Tarifs de 5€ à 25 €, détails et renseignements ici
Durée NC