Retour sur le site du théâtre
  • 17h00Dimanche 22 novembre 2020

Sahariennes

la Scène nationale d'Orléans

Sahariennes célèbre les héritages communs des véritables sahariennes – des femmes d’Algérie, du Maroc, de Mauritanie et du Sahara occidental.

Cette création musicale fait fi des clichés et tente d’aller au-delà des conflits qui définissent trop souvent les relations de leurs pays respectifs, entre traditions profanes ou sacrées, héritages berbères, touaregs ou gnawa. Les musiques des quatre côtés de cette frontière de sable appartiennent d’ailleurs à une grande famille. En mettant cet héritage en commun, en imposant une lecture féminine de leur histoire culturelle et en créant des formes nouvelles, les quatre artistes affichent une solidarité artistique. Noura Mint Seymali, issue d’une famille de griots, est la grande chanteuse mauritanienne de sa génération. La chanteuse Dighya Mohanned Salem porte quant à elle son histoire de réfugiée sahraouie mais demeure une artiste tournée vers le futur. Souad Asla milite pour diffuser le patrimoine musical des femmes algériennes, entre autres avec les musiciennes de Lemma. Habituée des collaborations, Malika Zarra, l’artiste marocaine, partage son temps entre le Maroc, la France et les États-Unis. Toutes héritières d’une tradition matriarcale, ces femmes s’unissent avec la volonté commune d’imposer leur parole d’artiste.


Sahariennes

Voix lead, ardîn Noura Mint Seymali
Voix lead, percussion Souad Asla
Voix lead, djembé Dighya Moh Salem
Voix lead, percussion Malika Zarra
Guitare, tidinit Jeiche Ould Chighaly
Guembri, mandole, banjo, guitare Mohamed Abdennour « Pti Moh »
Percussionniste, darbouka, dajon, daf Anne-Laure Bourget
Percussionniste, darbouka, karkabou Mohammed Menni


Dimanche 22 novembre 17h − Salle Touchard
Tarifs de 5€ à 25€, détails et renseignements ici
Durée NC